Compagnie Ribac-Schwabe

Le Monde, 27 janvier 2001 - Selection disques

François Ribac : Le regard de Lyncée

Généralement, les musiques conçues pour un spectacle (chorégraphie, théâtre…) ou un film perdent de leur impact lors du passage au disque. Un écueil auquel échappe Le Regard de Lyncée, “bande-son” du spectacle éponyme créé au Forum Culturel du Blanc-Mesnil (Le Monde du 23 avril 1999).
Sans mettre entre parenthèses cette histoire de l’image depuis le XIXe siècle jusqu’à l’Internet, riche à la scène d’effets de lumière, apparitions et métamorphoses, l’œuvre musicale dégage sa propre vie.

Le bassiste, guitariste, claviériste et compositeur François Ribac puise dans différents genres (jazz, cabaret, pop…) sans s’y perdre et emprunte au format narratif de la chanson – textes de Goethe, Marie-Claire Pasquier, Hervé Le Tellier, Serge Grünberg – en évitant le surlignage de la déclamation. Les parties instrumentales s’insèrent au juste moment, le mélange des langues (français, allemand, anglais) active l’attention. Parfaitement interprété par une petite formation de vents (flûtes, clarinettes, saxophones, trompette) et de percussions, Le Regard de Lyncée est aussi une démonstration sensible et pensée du lien possible entre sons électroniques et acoustique.

Avec sa dédicace à Robert Wyatt, Le Regard de Lyncée s’inscrit dans ces enregistrements hors des modes, marqué par des va-et-vient subtils entre gaieté et mélancolie.

Sylvain Siclier

1 CD Gazul Records GA 8641.AR.
Distribué par Musea.