Compagnie Ribac-Schwabe

Magic, revue Pop Moderne, juillet 2005

L'avaleur de rock

François Ribac
(La Dispute)

Déjà, il y a cette petite photographie des Fatima Mansions en couverture, qui forcément intrigue. Ensuite, vient le titre, évoquant plus une histoire romancée qu'autre chose... Mais il s'avère en fait la description parfaite de l'auteur de cet étonnant ouvrage. François Ribac est un musicien mélomane, un journaliste aussi, qui a tenté de percer le mystère de la place du rock, qu'il appréhende de facto dans sa dénomination la plus large possible, au sein de la culture populaire actuelle. Pour cela, adepte du principe comparatif, l'homme enquête avec minutie, cherche par le petit bout de la lorgnette, hante les lieux clés, se pose des questions, même les plus banales en apparence, et tente d'y répondre. Entre interviews d'artistes et d'acteurs divers de “l'industrie du disque”, discussions et observations tirées de son propre rapport à la musique, il nous guide de façon didactique à travers cette nébuleuse qui reste pour beaucoup mystérieuse. Il fait appel à la sociologie (il est rare de voir Nick Cave et Émile Durkheim cités dans une même œuvre), se penche avec à propos sur l'importance du nom de groupe, s'interroge sur la notion de “styles”, étudie le walkman, dissèque les différentes possibilités d'enregistrer et nous emmène dans cette joyeuse quête. Tout aussi indiqué aux béotiens mués par la curiosité qu'à un public “averti”, ce livre original dépoussière quelques idées reçues et donne un nouvel éclairage sur ce rock cinquantenaire, qui parvient pourtant toujours à garder sa part de mystère.

Christophe Basterra