Compagnie Ribac-Schwabe

Petit traité pop du jardin botanique

+ d'infos

crédit photos : Nicolas Joubard


Petit traité pop du jardin botanique

Création en juillet 2004 à Arras et aux Tombées de la Nuit, Rennes
Un spectacle pour deux voix solistes, six musiciens et quelques accessoires

En écoute
Diese Nacht (Ribac/Schwabe)
Chant : Eva Schwabe
Life and Death of a Planthunter (Ribac/Newell)
Chant : Cathal Coughlan

Argument

"Au départ, une approche quotidienne du jardin et du potager, une attention aux détails des espèces et des floraisons, une inspection des zinnias, des roses rugosa, des véroniques, des spirées, des hébés, des nénuphars et des mille-pertuis, de la lavande, des saules et des hortensias, un certain regard… Exploration d’un jardin, récits de découvertes botaniques qui se transformeraient par la magie d’une scène en de petites miniatures musicales, une suite de « pop-songs », dans la tradition de Brecht et Weill. Jeu des analogies, des ressemblances, des mondes et des paroles croisés. Et si cela formait un tout ? Le jardin est un endroit clos dont les limites sont décelables à l’œil nu, comme la scène d’un théâtre ou la durée d’une chanson. Un assemblage d’espèces, d’arbres, d’essences et de classification, comme des miniatures musicales contrastées, des exercices de style, une suite de plans, de perspectives et de chemins. Relation, verticalité, harmonie, symétrie et assymétrie rythmique, exotisme musical, emprunt, raffinement… Importation, mélange de technique et de naturel, de local et de lointain… Les analogies abondent pour qui veut bien se mettre à hauteur, renouer avec les perspectives. « Le petit traité pop du jardin botanique » est un voyage où se croisent Buffon et les Beach Boys, succession de courts récits aux enchaînements contrastés, de « songs » et de séquences acoustiques, électriques, d'hybridations de timbres. La « pop » ne peut-elle être ouvragée comme le jardin, une culture qui dose le populaire et le savant, l’émotion et l’érudition, les citations et les innovations ?"

Goulven Hammel

Équipe

Conception : François Ribac et Eva Schwabe
Musique, mise en scène et lumières : François Ribac
Livret, scénographie, costumes : Eva Schwabe
Textes : Martin Newell, Eva Schwabe, William Blake, traités botaniques
Assistante à la mise en scène : Sotira Dhima
Sculptures Végétales : Claire Girard
Construction du décor : Laurent Semelier et Olivier Poupard
Régie générale et plateau : Laurent Semelier
Son : Charles Frossard
Régie Lumière : Stéphane Boisumeau
Administration : Thierry Boutin
Presse : Anne Gueudré

Chant : Eva Schwabe, Cathal Coughlan

L’Herméneutique Combo Orchestra
Rémy Chatton : contrebasse, violon et sécateurs
Bruno Desmouillères : percussions et arrosoirs
Laurent Hestin : guitares et pulvérisateurs
François Ribac : guitare piccolo et basse
Eva Schwabe : scie musicale et clavier

Production

Théâtre d’Arras (dans le cadre de Lille 2004), Les Tombées de la Nuit (Rennes), Maison du Théâtre et de la Danse d’Épinay sur Seine, Cie Ribac Schwabe, La Maline-ARDC, Conseil général de Seine Saint Denis.
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise France Telecom, de l’Adami, de la Spedidam, du Fond de Création Lyrique et la participation des Services des Jardins de Stains, Epinay sur Seine, Rennes, Niort, Quimper, Saint-Herblain, Saint-Ouen et de quelques (charmants) pépiniéristes.

Décor construit dans les ateliers du Moulin du Roc/Scène nationale de Niort.

Projet lauréat du programme 2003 “en quête d’auteurs“ de l’AFAA (Ministère des Affaires Étrangères) et de Beaumarchais (SACD)

Les articles de presse / / Video

Haut de la page