Compagnie Ribac-Schwabe

Kinopéra

+ d'infos

crédit photos : Nina Contini-Melis


Kinopera

Création en novembre 1996 à l'Espace Lumières à Epinay sur Seine
Un opéra pour le film muet Die Strasse (1923), quatre chanteurs et deux magnétophones

En écoute
Des femmes rousses (Ribac/Goll)
Chant : Frédéric Faye, Cyrius Martinez, Marie Faye, Eva Schwabe
Je suis si seule (Ribac/Döblin/Lasker-Schüler)
Chant : Cyrius Martinez, Eva Schwabe, Frédéric Faye, Marie Faye

Argument

Kinopera s'inspire du procédé dénommé "film sonore". Ce genre fut notamment florissant en Allemagne en 1908-09. Pendant la projection d'un film muet, un ténor costumé se plaçait devant l'écran et s'efforçait de synchroniser le mouvement de ses lèvres avec de la musique diffusée par un gramophone dissimulé. Le répertoire comprenait des airs d'opéra, des chansons populaires ou des parodies musicales sans rapport direct avec le film. Enthousiasmés par cette découverte dans l'ouvrage de Siegfried Kracauer, de Caligari à Hitler, nous avons conçu le projet Kinopera. Lors de la projection du film La Rue (Die Strasse 1923), quatre chanteurs (euses) interprètent une partition et s'animent devant l'écran. La partie instrumentale est, elle, diffusée par deux magnétophones.

Tourné en 1923 par Karl Grune, La Rue est un classique du cinéma muet. Il a pour thème central la Ville. L'imagerie expressionniste dans les intérieurs (ombres gigantesques," jeu de sommanbule " des acteurs) alterne avec les scènes d'extérieurs, les paysages urbains et apocalyptiques. Le film a également comme caractéristique l'absence quasi total de cartons et d'être constitué de longues séquences. Le livret, essentiellement en français, est constitué de textes d'auteurs expressionnistes écrits à la même époque que le film de Karl Grune et qui évoquent l'angoisse des grandes cités, le vertige des poètes devant les nouvelles métropoles, la vie nocturne.

Équipe

Musique : François Ribac (Lauréat de la Villa Médicis hors les murs, Bourse Louis Lumière)
Livret : Eva Schwabe et François Ribac
Textes : Ivan Goll, Emile Verhaeren, Georg Trakl, Else Lasker-Schüller, Georg Heym, Ernst Stadler, Alfred Döblin, Erich Muhsam, Max Hermann-Neisse, Edlef Köppen et Hervé Le Tellier
Avec la participation de Lionel Richard qui a traduit certains textes inédits en français pour l'occasion.
Chant : Marie Faye, Eva Schwabe, Cyrius Martinez, Frédéric Faye
Mise en scène et lumières : Denis Krief
Assistante à la mise en scène et travail corporel : Bénédicte Charpiat
Directeur technique : Jean-Jacques Navailles
Son : Charles Frossard
Chargé de production : Michel Dumont
Presse : Frédérique Triquet

Production

La Muse en Circuit, Centre des Bords de Marne, Rencontres cinématographiques de Seine-Saint-Denis, Festival Sons d'Hiver, Goethe Institut/Paris.
Avec le soutien du Conseil général de Seine-Saint-Denis, du Conseil général du Val de Marne, de Thecif, l'aide à la création de la DRAC Ile de France, du Fonds Sacem/Gema pour la musique et de la Fondation France Telecom
Producteur délégué La Muse en Circuit

Les articles de presse / / Video

Haut de la page