Compagnie Ribac-Schwabe

François Ribac et Eva Schwabe (et inversement)


Photo : Nicolas Joubard
Nous nous sommes rencontrés en 1990, à Metz, lors du festival de théâtre européen Harlekin Art, dirigé par (notre ami) Didier Doumergue. C'est avec ce dernier que fut créé, en 1991, une première version de notre opéra Marguerite Ida et Helena Annabel. Depuis, nous travaillons ensemble. Chanteuse, comédienne et librettiste, Eva Schwabe s’inscrit dans la tradition du théâtre musical de Kurt Weill et Bertolt Brecht, elle a également pratiqué le tango et dirigé sa propre compagnie de théâtre en Allemagne. Compositeur et bassiste, François Ribac a d’abord emprunté les chemins du rock et du jazz, puis, à partir du milieu des années quatre-vingt, il a complété sa formation par des études d’harmonie et d’électroacoustique. On lui doit des musiques pour le théâtre, la danse et la télévision.

En 1995, nous avons fondé notre compagnie de théâtre musical afin de créer nos propres projets. Nos opéras sont souvent bilingues et intègrent des formes comme le cinéma, la vidéo, le reportage radiophonique, les arts plastiques ou encore la botanique. Nous accordons également une place toute particulière aux poètes : on citera ainsi William Blake, Omar Khayyam, Goethe, Georg Büchner, Ivan Goll, Hilde Domin, Paul Celan, Gertrude Stein et, pour les vivants, Hervé Le Tellier et Martin Newell. Nous assumons la mise en scène, la scénographie et les lumières de nos spectacles.

Depuis quelques années, nous nous sommes rapprochés de la pop, tant du point de vue du style vocal que de l’instrumentation. Ce “tournant” s'est notamment incarné à travers une collaboration avec deux chanteurs issus de la scène britannique rock : Cathal Coughlan (ex Microdisney et Fatima Mansions) et Martin Newell. Au chapitre de la fidélité, on mentionnera également la chanteuse (et accordéoniste) Marie Faye, qui collabore avec nous depuis plus de dix ans, une longue amitié avec le metteur en scène d'opéra Denis Krief et une même équipe de musiciens qui constitue l'Herméneutique Orchestra.

Nous avons effectué nos premiers pas -en tant que compagnie- à la Péniche Opéra en octobre 1995. Depuis, nous avons créé et tourné neuf spectacles ; Un Demi-Siècle/Ein halbes Jahrhundert (1995), Kinopéra (1996-97), Le Regard de Lyncée (1998-99), MIHAO (2000), Qui est Fou ? (2002-03), Le Petit Traité POP du Jardin Botanique (2004-2006), La Noce des Platines (2007-2008), La Mélodie de l'Ombre (2008) et un cabaret de chansons de Kurt Weill, Eisler et Ribac. Les spectacles sont, pour l'essentiel, joués en France mais aussi dans le Bénélux et en Allemagne. Nos disques sont publiés par les labels Gazul/ Muséa (France) et No Man's Land /Review Records (Allemagne), et pour certains, distribués par Orkhestra.

Ensemble ou séparément, nous avons été lauréats de Beaumarchais/SACD (1995 et 2007), de la bourse Louis Lumière-Villa Médicis hors les Murs- (1996), du fonds SACEM-GEMA (1998), du concours de comédie musicale de Pro-Lyrica/SACD (1999) et du programme “en quête d’auteurs” de l’AFAA et de Beaumarchais (2003). François Ribac a reçu des commandes de Musique Nouvelle en Liberté (1995 et 1999) et de l’État (1997). De 1999 à 2001, nous avons été en résidence au Forum Culturel du Blanc-Mesnil, en 2007 à l’Espace 1789 de Saint-Ouen et souvent associés au Moulin du Roc/Scène Nationale de Niort (1996-2006). À plusieurs reprises, la Fondation France-Telecom -dédiée notamment à l'opéra- a soutenu nos projets.

En parallèle, François Ribac mène des recherches en sociologie. Il est l’auteur d’un livre L’avaleur de rock publié aux Éditions de la Dispute en 2004 puis de Stars du rock au cinéma (Armand Colin 2011). On peut prendre connaissance de ses travaux et télécharger ses articles sur son socioblog.